Histoire Essaouira

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Découvrez Essaouira à travers son histoire

Essaouira, qui signifie « la bien dessinée », possède nombreux surnoms : la Cité des Vents, la Blanche, Amogdul en Berbère (« la bien gardée »), Mogador… Mais peu importe comment elle est appelée, elle séduit ceux qui la visitent. Ville portuaire située sur la façade atlantique du Maroc, Essaouira a un riche passé, qu’elle vous livre avec authenticité et spontanéité, depuis ses remparts à sa Médina, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, en passant par son port, ses souks, ses galeries… Ancienne cité portugaise, elle a ensuite été chérie des années plus tard par les artistes et les hippies, puis par les amateurs de sports de glisse. Essaouira Guide vous présente l’histoire de cette cité hors du commun.

« Class aptent taciti sociosqu ad litora per conubia nostra, per inceptos himenaeos .Aenean non turpis vitae ligula tristique sagitt isras varius erat pulvinar eros pretium »

Les premiers occupants d’Essaouira

Essaouira aurait été habitée dès l’Antiquité, par les indigènes berbères. Son essor a commencé au VIIe siècle avant Jésus Christ avec  les Phéniciens qui faisaient escale à Mogador lors de leurs voyages vers l´équateur, puis avec les Romains. Elle a ensuite été occupée par les Portugais, qui ont édifié au XVIe siècle une forteresse et des remparts, puis par les sultans de la dynastie Saadienne.

La construction de la cité et son essor

Mais c’est le sultan alaouite Mohammed ben Abdellah qui a réellement lancé la construction d’Essaouira au XVIIIe siècle, faisant appel à de grands architectes de l’époque, notamment Théodore Cornut, disciple de Vauban, qui réalisé le plan de la ville. Le sultan avait de grandes ambitions pour la cité, qu’il souhaitait adaptée aux besoins des marchands étrangers. Son objectif était en effet de faire d’Essaouira un chef-lieu du commerce ainsi qu’un port royal.

Et l’on peut dire que Mogador a ainsi marqué les esprits : une fois construite, son développement est exceptionnel, la cité fortifiée devient le port le plus important du Maroc ainsi que sa capitale diplomatique.

Alors appelée Port de Tombouctou, Essaouira s’impose comme une halte et un lieu pour le négoce entre l’Afrique et l’Europe, même au XIXe siècle. Or, sucre, sel, et même plumes d’autruche, tout passe par son port !

Essaouira, ville de toutes les cultures

De tout temps, Essaouira a fait figure de modèle culturel, la ville accueille en effet depuis sa création toutes les nationalités, qu’il s’agisse des Arabes, des Amazighes, des Européens, des Africains, et ce, quelle que soit la religion. Véritable centre multiculturel, elle est aussi le point de ralliement ou d’attache de nombreux artistes. Dans les années 50 et 60, des stars et des artistes y ont trouvé refuge, comme Jimmy Hendrix ou encore Cat Steven, sans compter que la ville a servi de lieu de tournage pour le célèbre film Othello d’Orson Welles.

Fermer le menu